L'umiess

Dernières actualités

Le film ENSPEDIA / ENSPEDIA movie

ensepdia film

 L’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) en partenariat avec le Centre National de Recherche Scientifique (CNRS) et Agence Nationale de la Grande Muraille Verte (ANGMV) organise la quatrième Université d’Été consacrée à la Grande Muraille Verte ; elle se tiendra à Widou Thingoly dans le Ferlo du 16 au 26 Aout 2015.

Cette université aura pour mission d’une part de sensibiliser les étudiants (niveau master et doctorat) en les confrontant aux pratiques réelles de la reforestation et d’autre part pour les étudiants en médecine de vivre concrètement les problèmes sanitaires de la population du Ferlo tout en leur prodiguant des soins.

Les après-midi seront consacrées à des activités didactiques autour d’une équipe d’enseignants et de chercheurs internationale et interdisciplinaire. Il est aussi prévu des actions de sensibilisation de la population aux problèmes des maladies chroniques (diabète, hypertension) et parasitaires.

Inscription auprès de Sophie Dramé Touré : email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.,

 

 

 

 

An interdisciplinary collaboration looks at environmental transformation and and its impact on health and society in West Africa. In sixth year of existence, the mission of ESS –the obly CNRS international joint Unit (UMI) in Sub-Saharian Africa – has become increasingly urgent due to global warming acceleration and demographic evolution. With unique North-South research profiles,the UMI’s 60-plus researchers in France, Senegal, Mali and Burkina Faso are conducting research on human health in this rapidly-changing region.

Lire la suite...

 

Ce séminaire se déroulera à la salle d’Atelier de l’UCAD II et sera clôturera par une présentation, à 16h, de l’ouvrage : Corps en lutte : l’art du combat au Sénégal

Ouvrage collectif, dirigé par Dominique Chevé, Cheikh Tidiane Wane, Marianne Barthelemy, Abdoul Wahid Kane, Ibrahima Sow, édité par CNRS-Éditions, Paris, dans la collection dirigée par Gilles Boëtsch.

 

 

Depuis quelques années, les biographies et autobiographies ayant pour thèmes le corps, la maladie ou la mort constituent à la fois un genre littéraire extrêmement riche et un ensemble de témoignages sur des expériences de maladie, ou sur ce qu’en termes de santé publique il est habituel de nommer la « qualité des soins ressentie ».

Ces « thanatographies » ou « pathographies », sortes de « consolations » modernes, constituent des modes de réflexivité des accompagnants ou des personnes malades sur leurs propres actes et les conduites des professionnels de santé. Elles correspondent ainsi à des formes de reconnaissance pour les soins accordés ou, à l’inverse, à des façons de « porter plainte » en témoignant des désaccords qui opposèrent des choix individuels ou familiaux à des décisions médicales. Ce sont enfin des façons de justifier des conduites, et globalement de construire des mémoires scripturaires.

Outre leurs qualités proprement littéraires, ces textes intéressent l’anthropologie et les sciences médicales en présentant de véritables ethnographies hospitalières : des sortes d’enquêtes impliquées ouvrant à des évaluations des offres de soins et des interprétations toujours polysémiques des gestes techniques.

Ces récits sont divers. Certains se présentent comme des œuvres littéraires. D’autres sont de simples témoignages. Certains sont écrits à l’incitation des équipes soignantes, d’autres sont griffonnés et adressés à qui voudra les lire. Mais tous, en évoquant la mort de soi ou de l’autre, les souffrances, les « victoires » sur la maladie ou l’épreuve des actes médicaux offrent de précieux témoignages sur les paysages affectifs et thérapeutiques contemporains et les diverses façons dont sont vécues les interactions entre des patients et les multiples mondes de la médecine.

Ces « illness narratives », récits singuliers composant une certaine « démocratie narrative », évoquant « par le bas » les dimensions sociales et subjectives de vastes débats éthiques suscités par la technique – dons d’organes, fin de vie, procréation assistée, ou accompagnement des personnes malades – constituent un « agir communicationnel » indispensable à une amélioration des offres de santé.

Que disent ces documents ? Quelles interactions, quels évènements sont décrits ou tus ? À quelles « prises de parole » correspondent-ils ?

Comment de ratures en rayures, de phrases construites en déplacements de paragraphes le brouillon des sentiments devient-il un récit ordonné ? Comment le commentaire informe-t-il le réel des expériences corporelles ? Comment ce travail d’écriture, qui est aussi un travail sur soi, devient-il une construction mémorielle « stabilisée » graphiquement et affectivement ?

Pourquoi lit-on ces ouvrages évoquant les souffrances et la mort ? A quelles nécessités affectives ou processus sociaux correspond cette nouvelle « passion » sociale ? Quelles « sensibilités » contemporaines sont ainsi construites et dévoilées ?

Mardi 20 mai
  • 9 h-10 h 30 : Introduction Y. Jaffré : Textes, consolations et « démocratie narrative »
  • 11 h-12 h 30 : C. & O. Baudelot : « Une promenade de santé », histoire d’une greffe
  • 14 h-15 h 30 : P. Pachet : « Devant ma mère », un récit clinique
  • 16 h-17 h 30 : J-L. Bonniol : Dialogue & ouvertures

Mercredi 21 mai

  • 9 h-10 h 30 : V. Leroux Hugon : Maux de femmes : récits et journaux intimes sur la maladie déposés à l'Association Pour l'Autobiographie
  • 11 h-12 h 30 : V. Milewski : Récits de soi face à la maladie grave
  • 14 h-15 h 30 : J.-M. Privat : "Cet affreux goût d'encre..." Ethnocritique d'une mort annoncée
  • 16 h-17 h 30 : D. Sassoon : La décision chirurgicale, l'illusion rationnelle ?

Jeudi 22 mai

  • 9 h-10 h 30 : A. Ida : Paroles d'enfants hospitalisés à Dakar : douleurs, soins, silences et sentiments
  • 11 h-12 h 30 : C. Farnarier & A. Sarradon : Récits lacunaires en psychiatrie et trajectoires à trous en sciences sociales
  • 14 h-15 h 30 : Y. Jaffré : Conclusions

 

 

Conférence par le Professeur Jean Pierre Poulain Sociologue à l’Université de Toulouse 2 - chaire "food studies: food, cultures and health", taylor's Toulouse University center Transition alimentaire, sécurité alimentaire et santé publique:  Le rôle de la socio-anthropologie de l'alimentation.

Date :  Lundi 28 avril 2014 - 15h 

Lieu : Amphithéâtre 6 Faculté de médecine – UCAD

 

Actualité

22 May 2017

[AUDIO] Priorité Santé - La lutte contre la mortalité infantile et le développement du jeune enfant au Sénégal

Chaque année 5,9 millions décèdent avant l’âge de 5 ans et 45% de ces décès surviennent au cours de la période néonatale, c’est-à-dire dans les 28 jours suivant la naissance. Comment mieux prendre en charge les enfants n...Lire la suite
27 Apr 2017

[VIDEO] - ENSPEDIA : Enfants et Soins en Pédiatrie Sciences Sociales & Sciences Médicales pour améliorer la qualité des soins dans 9 pays d'Afrique / Children’s and health professional’s experience of care in pediatric wards

Les enfants sont les principaux "usagers" des services de santé. Et pourtant de ce qu'ils disent ou ressentent, de leurs craintes et de leurs espoirs, on ne sait presque rien. Mais comment les soigner et les accompagner ...Lire la suite
09 Nov 2016

Enfance et soins en pédiatrie en Afrique de l’Ouest

Les enfants sont les plus nombreux «usagers» de l'hôpital et les soins qui leur sont administrés sont «leur» chance. Souvent ils permettent leur guérison. Mais ils sont aussi souvent la cause d'autre douleurs, celles d...Lire la suite
22 Jun 2016

L'OHMI Téssékéré et GEOLAB recrutent un Chercheur post-doctoral avec poste au siège de l'UMIESS à Dakar (Sénégal)

Dans le cadre de l'APR 2016 du Labex DRIIHM, l'OHMI Tessekere est lauréat d'un contrat à durée déterminée post-doctoral d'un an sur le thème suivant : "Développement et valorisation des données techniques et re...Lire la suite

L'umiess

La Recherche

La formation

Infos pratiques